" Nous avons mis en évidence, dans notre modèle de peau humaine maintenue en survie, une activité lipolytique du dispositif de Radiofréquence Tripolaire, avec augmentation statistiquement significative de la quantité de glycerol libéré par le tissu adipeux. La structure des cellules adipeuses a été altérée et une modification du tissu fibreux a été constatée au niveau de la couche adipeuse. D'autres resultats indiquent  une stimulation des fibroblastes au niveau dermique, accompagnée d'une augmentation de la synthèse de collagène. "

Dr. Sylvie Boisnic, Dermatologue-Anatomopathologiste, Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris

 

" Sur les zones difficiles à raffermir ou inopérables, comme l’intérieur des cuisses, les bras, le double menton, le ventre ou le pli des fesses, la Radio Fréquence TriPollar apparaît comme le traitement idéal."

Dr. Ghislaine Beilin, Médecin esthétique, Paris. Atmosphères, nº117

 

" Après trois ou quatre mois de traitement, on améliore le tonus des bras mollassons. On réussit également à défriper le ventre après une grossesse, notamment autour du nombril et, enfin à raffermir l’intérieur des cuisses."

Dr. René-François Niforos, Chirurgien esthétique, Lyon. Santé Magazine, Juin 2009

 

" Parmi les patientes qui consultent un chirurgien plasticien, une sur trois vient pour un relâchement cutané des bras. Grâce à la Radio Fréquence TriPollar™, on dispose désormais d’une alternative non-invasive, aussi efficace pour traiter les bras de ceux qui souffrent d’un relâchement cutané. Pour consolider les résultats, on peut associer la Radio Fréquence TriPollar™ à des séances d’infrarouge."

Dr. Marc Divaris, Chirurgien plasticien, Paris. Votre Beauté, Avril 2008

 

" Moins 6 cm de tour de taille et des bras régalés en 2 mois! "
Esther, 52 ans. Votre Beauté, Avril 2008

" Dès la première séance, j’ai bonne mine! "
Monique, 45 ans. Votre Beauté, Avril 2008

" J’ai eu mon troisième enfant à 38 ans. Après mon accouchement, j’ai remarqué que mon ventre était un peu relâché.  J’ai fait une dizaine de séances TriPollar™ et le résultat est très satisfaisant. En entretien j’en refais une tous les deux ou trois mois."
Catherine, 38 ans. Santé Magazine, Juin 2009